Association  Arc-en-Ciel

 

Aide morale aux personnes en souffrance suite à un deuil

      

101, bis Bd des Etats Unis

 

03200 VICHY 

 

Tel : 04 70 97 43 15

 

           arcenciel03vichy@gmail.com

 

 

Un départ pour une naissance : celle de notre association « Arc-en-Ciel » en avril 2000.

 

C’est à la suite du décès de mon mari, Roger GOUT, suite à un accident cardiaque au cours d’une baignade en mer à Brétignolles en Vendée le 10 juillet 1999.

 

Ayant vécu une N.D.E (c’est à dire une expérience dans l’Au-Delà) au cours d’une anesthésie, j’ai pénétré dans cette merveilleuse lumière.

 

Décrire le bonheur ressenti est impossible.

 

Depuis, comme tous ceux qui ont connu cette expérience extraordinaire, j’envie toutes les personnes rappelées à la Maison du Père.

 

Quoique aimant beaucoup la vie, j’en apprécie toutes les belles et bonnes choses, la mort est devenue, si je puis dire, mon amie.

J’en ai déduit qu’elle ouvre sur un royaume d’amour.

 

Aucun bonheur sur terre n’est comparable

à celui ressenti de l’autre côté de la rive !

 

Aussi, ai-je vécu cette terrible séparation avec sérénité, après 54 ans d’union, en pensant au bonheur de mon époux (bonheur qui m’a été confirmé par l’intermédiaire de Michèle RIFFARD et Reynald ROUSSEL) et j'ai oublié mon malheur en essayant d’aider les autres.

 

Je ne suis pas triste car je le sens vivant à mes côtés, et j'ai souvent des manifestations qui ne me permettent pas d’en douter !

 

Mon frère chéri est allé le rejoindre 1 an plus tard le 28 novembre 2000 et c’est avec la même sérénité que j’ai vécu ce second deuil, du deuxième pilier de ma vie.

 

Ils sont heureux ensemble, m’aident et m’encouragent pour la bonne marche de notre association.

 

Avec le soutien et la participation d’Etienne DRAPEAU, directeur de la revue de l’Au-Delà, j’ai créé cette association en Mars 2000 avec l’aide de personnes aussi éprouvées que moi.

Nous formons un bloc avec l’appui des autres membres de l’association.

 

Pourquoi pleurer nos disparus, alors qu’ils sont vivants, bien sûr hors de notre vue, mais nos amis médiums nous confirment cette survivance immédiate.

 

Vous êtes de plus en plus nombreux à partager notre conviction et cette constatation nous remplit de bonheur à l’idée de vous apporter cette aide morale que vous recherchez.

 

Je voulais vous dire deux mots sur la revue de l’Au-Delà, à laquelle je suis abonnée depuis sa création en 1987, revue sérieuse qui m’a beaucoup aidée dans ma recherche spirituelle, traitant les sujets développés dans nos conférences.

 

Cette revue a été créée par Etienne DRAPEAU, avec la collaboration de Jeanne MORRANIER qui a écrit sept livres très révélateurs sur la vie de l’Au-Delà, sous la dictée de son fils Georges, décédé.

 

Etienne DRAPEAU, directeur de cette revue était un brillant homme d’affaires dans la grande distribution.

A la suite d’un grave accident de voiture au cours duquel il a failli brûlé vif, le laissant durant quelques mois handicapé, il a changé totalement sa vie en s’ouvrant sur la spiritualité et dans son désir d’aider les autres, il a créé son journal. Merci Etienne !

 

Il me guide dans le choix des conférenciers.

 

A sa première conférence, Etienne nous a fait un vrai cadeau, transformant notre vie à tous par la « Bénédiction »,

sujet développé dans le livre de Pierre PRADERVAND

« Vivre sa spiritualité au quotidien » que je vous recommande vivement.

 

Deux mots sur nos médiums :

 

Leurs exceptionnelles qualités médiumniques sont reconnues par tous et incontestables. Ils voient et entendent les êtres de l’Au-Delà.

 

Les messages qu’ils transmettent en direct de leur part et tous les signes qu’ils leur donnent pour se faire reconnaître, prouvent la réalité de leur survivance et sont autant de réconfort qui nous assure que la communion d’amour continue toujours avec ceux qui nous ont temporairement quittés et que nous retrouverons dans la sérénité.

 

Mon parcours : Mère de trois enfants, grand-mère de huit petits-enfants et onze arrière-petits-enfants, ex-chef d'entreprise avec mon mari, plus de trente années dans une industrie de confitures et compotes à RIS (petite bourgade située entre SAINT-YORRE et PUY GUILLAUME) où Roger a été Maire durant 36 ans, bref une famille en or, pleine d'amour et en résumé :

"la tête au ciel ... mais les pieds bien sur terre !"

                                                                     La Présidente,

 

                                                                    Christiane GOUT-GODARD