ANNEE 2020...

1er trimestre

 

Vendredi 17 Janvier 2020 20h00

 

a eu lieu la Conférence de Lancelot de FOHET

Hypnose et Neurosciences,

portes d'accès à notre inconscient

pour mieux gérer nos émotions au quotidien.

 

suivie d’expériences publiques de Médiumnité

 par Sylvie CHEVALIERAS

 

Vendredi 17 Janvier 2020, l’Association Arc En Ciel a reçu Lancelot de Fohet pour sa conférence « Hypnose et neurosciences ».

 


Un public nombreux est venu découvrir l’hypnose qui n’est pas une histoire à dormir debout mais est utilisée aujourd’hui dans le traitement de certains problèmes de santé, notamment et de coaching à haut niveau pour les sportifs, aussi pour accompagner chacun dans ses difficultés de vie quotidienne, notamment par l’apprentissage de l’Auto-Hypnose.

 

L’hypnose médicale est connue depuis plus de 200 ans ; c’est un vaste sujet que notre conférencier a dû condenser fortement et bien volontiers, pour permettre la séance de médiumnité de notre amie Sylvie Chevalerias.

 


Cette pratique a été longtemps rejetée et décriée en France alors que d’autres pays l’utilisaient dans leurs services secrets notamment aux Etats-Unis et en Russie au temps de l’Union Soviétique. Et de la guerre froide mais pas que.

 


Cependant l’on sait que par le truchement et l’application de la Sophrologie, cousine germaine de l’Hypnose, Raymond Abrezol l’a utilisée avec succès lors des Jeux Olympiques d’hiver en 1968 à Grenoble et a permis à Jean Claude Killy avec le talent et la détermination qu’on lui connait, sa triple victoire et médaille d’Or.

 

 Dans les années 1960 un médecin colombien le Dr Alphonso Caycedo, intéressé par le psychisme humain, élabore la Sophrologie, méthode psychocorporelle s’inspirant notamment, dans ses deux premiers degrés, du training de Schultz, de la relaxation de Jacobson et de l’hypnose thérapeutique.
Aujourd’hui cette dernière permet à tout un chacun de maitriser l’équilibre corps et esprit en utilisant ses propres ressources…

 

« Ut Conscientia nascatur » est sa devise fondamentale, à savoir « Que la Conscience soit connue » !

 

 

 

Les différents types d’écoles et d’applications, liste non exhaustive d’hypnose, sont :

 

  - L’hypnose urbaine ou Street Hypnose.
 -  L’hypnose classique des Anciens et de toujours.
-   L’hypnose d’inspiration Ericksonienne
-   L’Hypnose de spectacle
-   L’hypnose dite Humaniste…

 

Lancelot de Fohet est hypno magnétiseur et pratique l’hypnose et le magnétisme sous toutes ses formes depuis très jeune.

 


Au cours de sa vie, Lancelot de Fohet a rencontré des Grands pratiquants de l’hypnotisme.et notamment un fakir célèbre dont il suivit les cours fin des années 1970 ; ce dernier lui enseigne à apprendre à maitriser le circuit de régulation de la douleur notamment en se transperçant les joues et pas que, à l’aide d’aiguilles sans rien ressentir au cours de séances « d’hypnose spectacle » et ce afin de convaincre le public.

 


Une de ses missions de vie au regard de son parcours, est d’accompagner les personnes vers le meilleur d’elles-mêmes.

 

 

 

On considère l’être humain comme étant de la matière avec un cerveau matière qui a la capacité de se relier au cerveau énergétique et de là se connecter avec le Ciel.

 


L’inconscient de l’individu constitue la partie immergée de l’iceberg et la conscience objective ce qu’on en voit extérieurement.

 

L’hypnotisme est le terme original de l’étude de ces phénomènes de conscience particuliers.

 

 

 

Il ne s’agit pas du tout de pratique d’ordre magique et il n’y a pas de trucage.

 


C’est un état fonctionnel cérébral qu’il est classique de qualifier d’«Etat Modifié de Conscience» « EMC »

 

 .
Grâce aux neurosciences, on a pu authentifier comment le cerveau fonctionnait en état d’hypnose.

 

 De nos jours, grâce à l’imagerie médicale, lorsqu’une personne est en état d’hypnose, des aires cérébrales s’allument ou s’éteignent de manières spécifiques et sont ou pas différentes de celles qui s’affichent à l’état de veille et de sommeil.

 


On s’aperçoit alors que l’hypnose est capable de programmer dans le cerveau des circuits originaux qui n’existaient pas avant et de les faire perdurer.

 


L’hypnose correspondrait en fait dans le cycle du sommeil à la période où après avoir perdu la conscience de l’espace et du temps et pendant que le corps est complètement relâché et au ralenti, le cerveau se met en hyperactivité, c’est la Phase paradoxale.

 

 En résumé, tout se passe un peu comme s’il triait les informations de la journée comme un ordinateur, ce qui peut générer les rêves.

 

 Les informations, les données non pertinentes, et qui n’ont pas d’importance sont oubliées à l’instar de la « corbeille » de nos ordinateurs.

 

Les autres se stockent un peu comme dans une mémoire d’attente pour passer à terme soit à la corbeille et être effacées soit vont véritablement se mémoriser et passer dans la mémoire définitive dite de référence.

 

Il est à noter que le cerveau ne peut pas trier une information qui arrive colorée par une émotion même si elle est bénigne. Il va directement la stocker dans la mémoire définitive.

 


Plus l’émotion est intense et négative plus notre cerveau va retenir cette information, à savoir l’enfoncer au plus profond jusque dans les structures du cerveau dites archaïques ou reptiliennes, ce qui peut générer des désordres de nature psycho somatiques telles psychoses et névroses.

 

Ces émotions peuvent alors descendre profondément et produire des désordres dans les circuits qui régulent l’automatisme de communication cellulaire et ainsi faciliter l’émergence du cancer.

 


Il serait vraiment logique et important d’apprendre à réguler les émotions négatives, à savoir garder son sang- froid de façon à ce que l’information ne descende pas aussi profondément dans cette zone de mémoire définitive et reste accessible à la conscience objective ; il faudra donc travailler sur soi et faire du développement personnel, de l’Auto-Hypnose, un travail de pleine conscience et de méditation, par exemple.

 


Les techniques d’Auto-Hypnose, de Sophrologie et autres sont des moyens d’approche efficaces et fonctionnels quand bien intégrés et vécues dans le corps pour apprendre à contrôler l’émotion quand elle arrive notamment.

 

Lancelot de Fohet nous décrit alors les différentes aires cérébrales (vous trouverez ci-dessous photos des planches exposées lors de la conférence).

 

1 Le cervelet

 


Il est le centre de la régulation et de l’équilibre, coordinations des mouvements mais aussi dans l’intégration cognitive et émotionnelle.

 

 

 

2 Les amygdales thalamiques

 

Bien sûr pas celles lymphatiques tout à fait ailleurs dans l’organisme.
Dans la partie centrale du cerveau et en forme d’amandes, « amygdala » « amandes »,  elles ont une fonction fondamentale au moins double ; elles apportent la conscience et la capacité de combattre ou de fuir « fight or flight »devant certaines situations et permettent le réflexe de survie ; c’est un des endroits essentiels où se passent tous les services réflexes pour réagir instantanément à un danger par exemple.
Elles lient les émotions à notre cerveau par l’intermédiaire de l’hippocampe et sont la « colle » qui les stockent dans la mémoire définitive.

 


Les aires cérébrales des cinq sens ont chacune leur propre mémoire ; notre corps lui-même dans son ensemble, nos muscles etc….sont mémoire….

 

On parle de synesthésie (du grec syn, « avec » (union), et aesthesis, « sensation ») quand il y a un croisement des perceptions mémorielles couleurs sons odeur vision. Ce phénomène neurologique de nature non pathogène peut être produit par suggestion.

 

 

 

3 L’hypothalamus

 


Il contient deux glandes endocrines c’est-à-dire qui sécrètent des hormones à savoir des ingrédients chimiques qui commandent à distance des centres physiologiques de notre corps.

 


Il s’agit de :

 


- l’épiphyse ou glande pinéale, située à l’extrémité de l’hypothalamus, correspondant au 3ème œil et dont une partie est de matière identique à celle qui tapisse le fond de l’œil : elle est source de l’intuition et bien des fonctions en dépendent dont le rythme biologique nuit jour par la mélatonine.

 


- L’hypophyse ou glande pituitaire correspondant au chakra supérieur de la couronne aux mille pétales (tradition de l’Inde) : elle permet la connexion au plan supérieur de ce fait. Elle a une fonction essentielle d’émission d’hormones TSH… pour activer la thyroïde notamment.

 

 

 

Les deux hémisphères cérébraux constitués de matière grise entourent ces parties et sont le siège de l’intellect et du mental, « du petit vélo »

 

La méditation, le lâcher-prise et bien sûr l’hypnose peuvent ralentir les pensées et surtout en faciliter le recul, et la personne n’est alors plus commandée par les hémisphères cérébraux exclusivement de nuit par exemple.

 


La physique quantique nous explique que la matière c’est surtout de l’énergie.

 


Nous sommes de ce fait, corpusculaires et vibratoires et la spiritualité nous permet de le conscientiser et de l’harmoniser.

 

N’oublions pas que, dans notre conception, nous sommes une âme incarnée dans un corps qui va animer la matière. »Anima » « âme »

 

Le somnambulisme en cours de nuit, qui, s’il est trop fréquent, doit être traité, correspond à un état d’Auto-Hypnose naturel au cours du sommeil profond en phase paradoxale. Il reconnecte les rêves et le corps de la personne de manière très forte et inconsciente.
C’est ce même état qui caractérise d’ailleurs les personnes volontaires qui se prêtent à des séances d’hypnose de spectacle ou qui va servir à accéder aux fonctions du cerveau pour la mémoire, le trac, les entraînements au mieux- être….etc…

 

 

 

4 Le préfontal

 


Situé en avant du Cerveau, il
est impliqué dans les fonctions cognitives complexes comme la prise de décision, le contrôle exécutif (fonctions exécutives) et le raisonnement. La lobotomie frontale, pratique des années 50 en psychiatrie, rendait la personne à vie, sans volonté propre comme un zombie.

 

 
Les techniques d’hypnose sont utilisées largement en marketing et notamment dans les publicités par un système d’images subliminales à une époque et désormais sans, colorées par une émotion à caractère sexuel ou en tous cas générant une envie et un désir fort, pas que dans ce domaine, le tout sur un fond musical adapté.

 


L’information rentre dans l’inconscient pendant la phase paradoxale du sommeil et nous conditionne alors à notre insu afin d’être peut- être exécutée ou pas.

 

Alors quelles sont les bienfaits de l’hypnose et dans quels domaines elle intervient ?

 


Tout d’abord elle va nous permettre :

 


- le déconditionnement, et de pas dépendre de notre système inconscient sans pouvoir intervenir.

 


- De facilité l’accès à l’intuition et de ne pas dépendre des hémisphères cérébraux exclusivement dans notre rapport au monde et apprendre à s’en servir de manière constructive pour permettre à la matière de remonter vers la lumière.

 


D’après Lancelot, nous sommes une Conscience qui doit reprendre conscience qu’elle est une Conscience incarnée.

 


- De se libérer si cela doit et est possible, sous suivi médical, de la médicamentation psychotrope ou d’en diminuer les doses, qui certes soulagent momentanément ou au long terme c’est selon mais restent une béquille, et donc dès fois nécessaires.

 


- D’apprendre à gérer la conscience de manière objective…

 

 

 

-        Se rappeler que l’hypnose n’est pas forcément fiable quant à la mémoire de souvenirs traumatiques (viols ou autres) par les souvenirs induits possibles, on doit être très vigilant là-dessus et ne pas en provoquer, l’hypnose est donc rejetée comme preuve par la Justice.

 


- De parvenir à un état de conscience modifiée qui nous amène à avoir des prémonitions, à ressentir les esprits de la nature, à pratiquer par exemple la Radiesthésie, en un mot de faciliter la montée de ses vibrations pour s’accorder aux différents règnes vivant dans la Nature.

 


- De canaliser et d’apprendre à faire des expériences d’autohypnose par exemple pour se préparer à un accouchement.

 


- De faire la découverte de soi avec d’autres types de perceptions.

 

-        Dans les pratiques actuelles de l’hypnose spirituelle TCH and co,( qui sera traitée bientôt par notre amie Valérie Beal) , d’ accéder aux mémoires de nos vies passées ou de l’entre deux vies voire par l’hypnose évolutive au futur potentiel .

 

-        Dans les recherches actuelles de la physique quantique, de part, entre autres l’intrication quantique, les lignes de temps seraient accessibles et modifiables. (Voir les travaux de Philippe Guillemant, Morisson, Mario de Beauregard and co..) des méthodes spécifiques sont employées pour éviter l’écueil des souvenirs induits.

 

 

 

Désormais l’hypnose est utilisée couramment dans le milieu sportif pour accroitre les performances et dans le milieu médical par exemple pour endormir les patients lors d’une opération sans se servir de produits anesthésiques, ou en diminuant notablement les doses surtout, en thérapie pour cesser de fumer, perdre du poids ou atténuer la douleur, et par extension en EMDR qui permet de reprogrammer le cerveau et d’effacer les traumatismes par des mouvements oculaires. Et autres.

 


La personne sous hypnose guidée par son thérapeute trouve en elle-même les ressources personnelles qui lui permettront de résoudre le problème justifiant sa demande d’aide.

 


Lancelot de Fohet a terminé sa conférence par une séance d’hypnose très simple pour illustrer trois particularités de l’état hypnotique.

 


Vous trouverez la vidéo dans la publication qui va suivre et nous remercions vivement Aurélie, Elodie et Béatrice qui se sont portées volontaires pour cette démonstration.

 

En deuxième partie a suivi la séance de médiumnité par Sylvie Chevalieras.

 

C’était sa 20ème intervention au sein de notre association.

 


De nombreux messages, d’une grande précision, ont été délivrés avec amour
et bienveillance pour guider et conseiller les heureux élus de cette soirée.

 


A la demande de notre Présidente, elle a bien voulu accepter, avec une grande générosité, de permettre, à celles et ceux n’ayant jamais reçu de message en salle, de poser une question relative à leurs disparus.

 

 

 

Texte écrit en collaboration avec Lancelot de Fohet

 

Je remercie tout particulièrement nos 3 volontaires qui, à leur dires, ont vécues un moment de relaxation profonde et de ressourcement agréable, les vidéos sont ici avec leur accord auprès d'Evelyne , notre camera woman attitrée de cette soirée, je les avais rencontrée 1 heure30 auparavant et elles avaient glissées en hypnose tout aussi facilement que dans cette démonstration, faisant partie des personnes à fort potentiel d'hypnotisation ce qui peut leur permettre si elle le souhaite de bénéficier pleinement des possibilités de cet état dans leur vie quotidienne. Merci Evelyne pour cette vidéo et les photos par ailleurs, ainsi que le travail de résumé effectué avec brio. Les personnes intéressées par ces processus et expériences peuvent me joindre en mp ou mail à lancelotdefohet@gmail.com..